Continuité pédagogique : découvrez le témoignage de Delphine Rey

Publié le

Delphine Rey, intervenant à CESI Ecole Supérieure de l’Alternance  pour la formation Responsable Qualité, Sécurité, Environnement,  nous parle de l’adaptabilité dont il a fallu faire preuve dans ce contexte pour assurer une continuité pédagogique. Delphine Rey évoque les bénéfices en terme de développement des compétences, de ce contexte de confinement.

Suite aux récentes annonces de confinement, annoncées par le gouvernement afin de lutter contre le Covid-19, comment avez-vous réagi ?

Je me suis dit qu’il allait falloir s’adapter ! Et que par la force des choses, ces mesures de confinement allaient me permettre de monter en compétences sur des outils que je n’utilisais pas pour l’instant.

Quelles ont été les mesures que vous avez prises afin d’assurer les formations que vous dispensez à distance ?

J’ai téléchargé l’outil Teams et essayé de tester les premières fonctionnalités. Nous avons fait plusieurs réunions avec le pilote de la formation et d’autres intervenants afin de discuter sur la prise en main de l’outil, l’organisation des classes, le mode de fonctionnement et d’articulation d’une journée type… Et suite aux premiers jours de formation sur le cursus, le pilote a organisé des réunions afin de partager les retours d’expérience et les bonnes pratiques.

Que pensez-vous de cette expérience « full digital » ?

C’est intéressant de tester ces nouveaux outils et modes d’apprentissage. Cela permet de continuer de dispenser les formations prévues. Cela nécessite un petit peu de remaniement de déroulé afin que ce qui était prévu en présentiel puisse se faire à distance, notamment dans les échanges, les exercices et travaux à restituer.

Concernant les formations que j’ai à dispenser sur la période du confinement, elles sont adaptables en full digital… Mais ce n’est pas le cas de toutes… Certaines formations auraient été plus compliquées à mettre en œuvre et surtout beaucoup moins efficaces qu’en présentiel comme celles à l’audit par exemple. Et, ça ne remplace quand même pas les échanges en face à face !

Cela fait maintenant deux mois que les mesures sanitaires sont mises en place. Comment voyez-vous la suite et la rentrée ?

Je m’adapterais au mieux en fonction des mesures qui seront décidées sur la continuité de l’activité. Une grande partie des formations que j’anime peuvent être faites à distance. Néanmoins, pour certaines, comme évoqué précédemment, cela me paraît plus compliqué, car elles nécessitent une mise en situation/ en application plus pratique

Si les mesures sanitaires mises en place permettent d’intervenir à nouveau en présentiel, cela est envisageable pour moi.